Publié par : paysdesmasques | lundi, 21 février 2011

Du pétrole à Anticosti : au secours Wikileaks !

Lisez bien les lignes qui suivent et demandez-vous à qui elles s’adressent :
« Là où il aurait été si facile de dilapider cette manne, nos dirigeants ont eu la grande sagesse de créer une cagnotte pour les futures générations… »
Ne rêvez pas, le « Là » dont il est question ici n’est pas le Québec des libéraux de Jean Charest. C’est la Norvège qui a su gérer en bon père de famille les revenus colossaux de son pétrole et de son gaz ( une tirelire qui vaut 400 milliards d’euros aujourd’hui ) pour le plus grand bien de sa population : plein-emploi, retraites assurées, croissance économique exceptionnelle, consensus social… Chez nous, à cause de l’intolérable laisser-faire du gouvernement libéral, la future cagnotte provenant des revenus de l’or noir et du gaz prisonniers des schistes du Saint-Laurent prendra d’emblée le chemin de l’étranger, ne laissant que des « pinottes » aux Québécois.
Exemple : Pétrolia, la compagnie impliquée dans l’exploration à l’île d’Anticosti, est une façade pour Pilatus Énergie, qui appartient à des intérêts de la Suisse et des Émirats arabes unis. Elle n’a pas grand-chose de québécois, si ce n’est qu’elle possède des bureaux à Rimouski et un porte-parole, André Proulx. Un monsieur qui a l’air complètement dépassé par le bruit et la fureur suscités par le secret entourant la cession des droits pétroliers d’Hydro-Québec à Pétrolia, au moment où Hydro liquidait bêtement sa division des hydrocarbures, même si elle savait que le sous-sol québécois renfermait du pétrole et du gaz.
Saurons-nous un jour la vérité à propos des ententes secrètes conclues entre Hydro et Pétrolia au sujet des redevances ? Pour la connaître, il faudrait sans doute faire appel à Wikileaks et à Julian Assange ! Car le porte-parole de Pétrolia refuse mordicus de rendre l’entente publique. Tandis que la ministre Nathalie Normandeau, responsable du dossier, patine piteusement sur ses bottines en se réfugiant commodément derrière le refus de Pétrolia pour nous cacher la vérité. Cette vérité ne doit pas être jolie à voir, vu le silence du premier et les louvoiements de la deuxième.
La ministre qui s’emmêle si facilement dans ses pinceaux d’une déclaration à l’autre oublie un fait important : Hydro est une société publique. À ce titre, elle est imputable et doit répondre de sa gestion au ministre qui en est responsable, c’est-à-dire elle-même. En d’autres mots, elle n’a qu’à passer outre au refus de Pétrolia et exiger d’Hydro qu’elle dévoile les termes de l’entente secrète. Si cela devait arriver, il faudrait néanmoins rester vigilant. Car Normandeau fera dire aux chiffres ce que veut entendre son chef, à qui elle ne refuse rien dès qu’il est question de couvrir les frasques des libéraux qui confondent si facilement intérêts public et privé.
Plus le temps passe, plus les tromperies et cachotteries libérales s’additionnent. En son temps, Duplessis et les siens dénonçaient à l’envi la « caverne des voleurs » du gouvernement libéral d’Alexandre Taschereau dont la corruption s’étalait ouvertement, comme aujourd’hui sous Jean Charest. Maintenant que les odeurs rances de la corruption, loin de faiblir, montent en neige d’un dossier à l’autre, il serait peut-être temps, comme le suggère Lise Payette dans sa chronique du Devoir, de dire tous ensemble à Jean Charest : dégage ! Ce cri du cœur viendrait exaucer le souhait de ce quart de millions de Québécois écœurés qui ont signé une pétition de l’Assemblée nationale réclamant sa démission.

Publicités

Responses

  1. Ce vol de nos ressources aurait pu faire l’objet d’un débat lors de la dernière campagne électorale en 2008:

    http://www.vigile.net/Les-Liberaux-font-mains-basses-sur


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories